Guillaume Faburel - Le rôle de l’expertise et de la norme techniques dans les conflits aéroportuaires. Le cas de la non application du principe pollueur-payeur

cst:12033 - Les Cahiers Scientifiques du Transport - Scientific Papers in Transportation, 31 mars 2005, 47 | 2005 - https://doi.org/10.46298/cst.12033
Le rôle de l’expertise et de la norme techniques dans les conflits aéroportuaires. Le cas de la non application du principe pollueur-payeurArticle

Auteurs : Guillaume Faburel 1

  • 1 Institut d'Urbanisme de Paris (IUP)

L’internalisation des coûts sociaux du bruit des avions, dont la fonction régulatrice est de longue date reconnue tant par les autorités que par les économistes, ne trouve que peu d’application réelle dans le domaine aéroportuaire. Partant de constat, cet article souhaite montrer, à partir de l’analyse d’entretiens semi-directifs menés avec les principaux acteurs du monde aérien et aéroportuaire autour de Roissy CDG, en quoi ce déficit puise dans un référentiel particulier, technique et normatif, qui réunit autour de savoirs et d’expertises officiels certains types d’acteurs. Plus largement, il est ici montré que ce référentiel a structuré toutes les actions de lutte contre le bruit, sans permettre, bien que l’arsenal soit tout à fait impressionnant, d’apaiser les conflits aéroportuaires et de pacifier les relations entre acteurs. En fait, la domination historique exercée par ce référentiel a contribué à l’émergence d’un autre référentiel, d’opposition, centré quant à lui sur les territoires locaux, porté par une volonté de reconnaissance identitaire, notamment par la mobilisation d’autres savoirs et savoir-faire pour l’évaluation des effets humains et territoriaux du bruit. Nombre de conflits aéroportuaires sont en fait le siège de tensions bornées par ces deux schémas de représentations. Il en résulte alors que pour prétendre faire de l’internalisation des coûts sociaux un réel vecteur d’apaisement, il y a peut-être lieu d’adapter les méthodes d’évaluations et chiffrages avancés en vue d’une meilleure représentation des territoires et des populations qui y résident. Ne serait-ce pas là le moyen de permettre à la monétarisation d’aider à bâtir des compromis plutôt que d’administrer une " preuve " comptable ?


Volume : 47 | 2005
Publié le : 31 mars 2005
Importé le : 24 août 2023
Mots-clés : JEL : Q51 Q58 H23 H83,Q51,Q58,H23,H83,[SHS]Humanities and Social Sciences

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 14 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 16 fois.