Jean-Louis Mignot - L’arrivée de la grande vitesse ferroviaire dans l’Est de la France : une solution au désenclavement de la Haute-Saône et aux problèmes de saturation de l’axe nord-sud ?

cst:12035 - Les Cahiers Scientifiques du Transport - Scientific Papers in Transportation, 30 novembre 2005, 48 | 2005 - https://doi.org/10.46298/cst.12035
L’arrivée de la grande vitesse ferroviaire dans l’Est de la France : une solution au désenclavement de la Haute-Saône et aux problèmes de saturation de l’axe nord-sud ?Article

Auteurs : Jean-Louis Mignot 1

  • 1 Centre d'Etudes et de Recherche sur les Paysages

La mise en service du TGV Est en 2007 puis du TGV Rhin-Rhône vers 2012 provoquera un bouleversement du réseau ferré de l’Est. Le premier reliera Paris à l’Alsace alors que le second mettra en communication l’Est et le Sud-Est. Or les liaisons voyageurs entre la Lorraine et le Sud-Est empruntent actuellement la ligne Toul-Dijon. La possibilité d’une connexion entre le TGV Est et le TGV Rhin-Rhône via la Haute-Saône pourra être envisagée afin d’améliorer les liaisons nord-sud. En effet, le trafic ferroviaire européen, national emprunte les lignes électrifiées Toul-Dijon et Metz-Strasbourg-Bâle, qui arrivent à saturation, problème qui ne semble pas être pris en compte actuellement par la SNCF et RFF. Pourtant, il existe d’autres voies ferrées mais fonctionnant à la traction thermique. Par conséquent, une réflexion sur l’aménagement d’axes alternatifs devra être menée tout en repositionnant le département de la Haute-Saône sur un axe nord-sud pour le désenclaver.


Volume : 48 | 2005
Publié le : 30 novembre 2005
Importé le : 24 août 2023
Mots-clés : R41,R58,[SHS]Humanities and Social Sciences

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 9 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 18 fois.