Sylvie Bazin ; Christophe Beckerich ; Marie Delaplace - Desserte TGV et villes petites et moyennes. Une illustration par le cas du tourisme à Arras, Auray, Charleville-Mézières et Saverne

cst:12126 - Les Cahiers Scientifiques du Transport - Scientific Papers in Transportation, 31 mars 2013, 63 | 2013 - https://doi.org/10.46298/cst.12126
Desserte TGV et villes petites et moyennes. Une illustration par le cas du tourisme à Arras, Auray, Charleville-Mézières et SaverneArticle

Auteurs : Sylvie Bazin ORCID1; Christophe Beckerich ORCID1; Marie Delaplace 2,3

Comme dans les plus grandes villes, les dessertes TGV sont souvent perçues dans les villes petites et moyennes comme une opportunité d’améliorer l’image, d’accroître leur attractivité, et comme un outil permettant de développer l’activité touristique. Ce développement est notamment attendu pour compenser le déclin des activités productives ou dans certains cas de l’emploi public. Or, les analyses menées la plupart du temps dans de plus grandes villes leur sont difficilement transposables. D’une part, les VPM doivent disposer d’un potentiel touristique adapté à l’usage du TGV, et d’une clientèle déjà existante à partir des villes de provenance. D’autre part, si ces villes peuvent bénéficier d’un effet d’image lié au TGV, qui peut être bénéfique au tourisme dans le long terme, cet effet dépend en grande partie d’une volonté politique forte, de moyens importants et d’un réel déficit d’image.


Volume : 63 | 2013
Publié le : 31 mars 2013
Importé le : 24 août 2023
Mots-clés : High speed rail tourism small and medium-sized cities,grande vitesse ferroviaire tourisme villes petites et moyennes,R11,R 12,R40,R 58,L83,[SHS.ECO]Humanities and Social Sciences/Economics and Finance

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 37 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 31 fois.