Christophe Beckerich ; Sylvie Benoit-Bazin ; Marie Delaplace - Dessertes TGV et localisation des entreprises dans les quartiers de gare : une activation du potentiel de proximité avec Paris ?

cst:12152 - Les Cahiers Scientifiques du Transport - Scientific Papers in Transportation, 30 juin 2016, 69-70 | 2016 - https://doi.org/10.46298/cst.12152
Dessertes TGV et localisation des entreprises dans les quartiers de gare : une activation du potentiel de proximité avec Paris ?Article

Auteurs : Christophe Beckerich ORCID1,2; Sylvie Benoit-Bazin ORCID2; Marie Delaplace 3

Les dessertes ferroviaires à grande vitesse engendrent dans les villes desservies des attentes de la part des acteurs publics, mais aussi parfois des entreprises. En facilitant les déplacements et en raccourcissant les distances-temps, elles conduiraient à des potentialités de proximité temporaire plus importantes entre les acteurs des villes reliées. Elles permettraient aux entreprises d’élargir leurs marchés et de se rapprocher de leurs fournisseurs. Afin de bénéficier de ces potentiels de proximité, les entreprises de services chercheraient à s’implanter près des gares. Nous interrogeons les écarts entre les attentes associées à la grande vitesse en termes de développement de l’activité des entreprises, les facteurs de localisation déclarés par celles qui s’implantent près des gares TGV et l’usage réel qu’elles ont de la desserte, en présentant les résultats de deux enquêtes menées autour de la gare de Reims en 2008 et 2014. Depuis juin 2007, l’agglomération rémoise est desservie par la LGV Est-européenne en deux gares, celle de Reims-centre et la nouvelle gare TGV Champagne-Ardenne. Une première enquête réalisée en 2008 montrait que les entreprises qui s’étaient implantées à côté de la gare de Reims centre ne l’avaient pas fait en raison du TGV et qu’elles étaient peu nombreuses à utiliser la desserte. Une seconde étude menée en 2014 montre des résultats différents. Les entreprises sont plus nombreuses à déclarer que la desserte TGV a été un facteur de localisation, mais également à l’utiliser. Les pratiques semblent également avoir évolué : les entreprises tendent à privilégier le TGV, notamment vers Paris. Toutefois si le TGV est davantage un facteur de localisation, il ne conduit pas les entreprises à activer leur proximité à Paris.


Volume : 69-70 | 2016
Publié le : 30 juin 2016
Importé le : 24 août 2023
Mots-clés : JEL: R - Urban, Rural, Regional, Real Estate, and Transportation Economics/R.R3 - Real Estate Markets, Spatial Production Analysis, and Firm Location/R.R3.R33 - Nonagricultural and Nonresidential Real Estate Markets,JEL: R - Urban, Rural, Regional, Real Estate, and Transportation Economics/R.R3 - Real Estate Markets, Spatial Production Analysis, and Firm Location/R.R3.R38 - Government Policy,JEL: R - Urban, Rural, Regional, Real Estate, and Transportation Economics/R.R4 - Transportation Economics/R.R4.R41 - Transportation: Demand, Supply, and Congestion • Travel Time • Safety and Accidents • Transportation Noise,JEL: R - Urban, Rural, Regional, Real Estate, and Transportation Economics/R.R4 - Transportation Economics/R.R4.R42 - Government and Private Investment Analysis • Road Maintenance • Transportation Planning,[SHS.ARCHI]Humanities and Social Sciences/Architecture, space management

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 14 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 18 fois.