Nacima Baron - Grande vitesse, gares et projets métropolitains à Rabat (Maroc). Du transport à la production urbaine, les ambiguïtés de la fluidité

cst:12166 - Les Cahiers Scientifiques du Transport - Scientific Papers in Transportation, 30 novembre 2017, 72 | 2017 - https://doi.org/10.46298/cst.12166
Grande vitesse, gares et projets métropolitains à Rabat (Maroc). Du transport à la production urbaine, les ambiguïtés de la fluiditéArticle

Auteurs : Nacima Baron ORCID1

  • 1 Laboratoire Ville, Mobilité, Transport

L'article interroge la notion de fluidité pour qualifier les interactions entre transport et aménagement de l'espace au Maroc. Il aborde en particulier le sujet de la construction de lignes à grande vitesse au Maroc, et propose une lecture de l'insertion urbaine d'un projet de rénovation de gare à Rabat. Pour ce faire, l'auteur se positionne au croisement des champs de la géographie urbaine, de l'aménagement et des politiques publiques et mobilise deux méthodes de recherche, l'analyse des discours publics et l'étude des docu¬ments de planification. L'article débute par une réflexion théorique sur la fluidité réticulaire, en vue de dégager une typologie des différents registres de justification politique de la grande vitesse dans ce pays. Par la suite, l'étude de la future gare Agdal à Rabat révèle comment la fluidité opère à la fois sur le plan spatial, avec la valorisation de la mobilité urbaine, et sur le plan des stratégies urbaines, en flexibilisant en même temps le mouvement des passagers et le processus capitalistique de production urbaine.


Volume : 72 | 2017
Publié le : 30 novembre 2017
Importé le : 24 août 2023
Mots-clés : O21,R42,[SHS]Humanities and Social Sciences,[SHS.GEO]Humanities and Social Sciences/Geography

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 49 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 48 fois.