Olivier Morellet ; Philippe Marchal - Formulation théorique de l’induction de trafic : garantir à la fois le signe du résultat et la cohérence vis-à-vis du partage modal

cst:11973 - Les Cahiers Scientifiques du Transport - Scientific Papers in Transportation, 31 mars 1999, 35 | 1999 - https://doi.org/10.46298/cst.11973
Formulation théorique de l’induction de trafic : garantir à la fois le signe du résultat et la cohérence vis-à-vis du partage modalArticle

Auteurs : Olivier Morellet 1; Philippe Marchal 1

  • 1 Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité

L’article met en évidence le lien qui existe entre - d’une part - la validité de l’application d’un modèle à la prévision des effets d’une modification de l’offre de transport en matière de trafic et - d’autre part - l’aptitude du modèle à respecter systématiquement les conditions de " plausibilité " du résultat d’induction et de " cohérence " de ce résultat vis-à-vis de ceux de partage modal. Ensuite, il montre en quoi les outils de prévision usuels - " modèles séquentiels " ou " modèles directs de demande modale " - sont fondés sur une formulation des phénomènes qui, selon les valeurs retenues pour les composantes paramétriques du modèle, n’assure pas nécessairement plausibilité et cohérence de façon simultanée ; il faut donc parfois choisir, avec ces outils, entre reproduire exactement des données d’observation multiples ou assurer la stabilité des bases théoriques en conservant la même formulation des phénomènes d’une application à l’autre. Enfin, il propose un autre type de formulation qui, à l’inverse, garantit par elle-même à la fois la plausibilité et la cohérence et peut donc être appliquée sans altération à toutes les études particulières voulues.


Volume : 35 | 1999
Publié le : 31 mars 1999
Importé le : 24 août 2023
Mots-clés : [SHS]Humanities and Social Sciences

Statistiques de consultation

Cette page a été consultée 16 fois.
Le PDF de cet article a été téléchargé 15 fois.